Molenbeek, une question de regard?

Que voir en Molenbeek ? Une commune gangrénée par l’insécurité et par un taux de chômage affolant ? Une ville minée de dépôts clandestins et de logements délabrés ? Des quartiers peuplés de jeunes délinquants désoeuvrés, en décrochage scolaire et en déphasage familial ? Que retenir de Molenbeek ? Une ville au contraire multiple, multiculturelle, sportive, jeune et en pleine expansion ? Du côté de Molenbeek, une image n’est pas l’autre, beaucoup sont stéréotypées, et s’en tenir à une seule serait injuste.

Quoi qu’il en soit, les défis qui attendent la commune sont immenses et extrêmement importants. Très objectivement, si l’on prend les problématiques du logement et de l’emploi (ses deux principaux défis), rien n’est résolu, mais Molenbeek se montre volontariste[1]. En matière de sécurité, au contraire, la commune gagnerait à réellement rassurer ses habitants. Fière de son patrimoine humain et culturel, pourquoi ne leur rend-elle pas plus confiance dans le potentiel de leur quartier ? À l’image du bourgmestre Philippe Moureaux, les partis de la majorité sont très bien implantés et connaissent bien la population molenbeekoise. Sans doute, dès lors, une plus grande intégration des habitants via une politique d’accueil et la création de nouvelles maisons et comités de quartier serait-elle bénéfique.

Mais seule, la commune ne pourra pas tout faire. C’est aussi à la région de s’y investir, et à nous de désenclaver Molenbeek, discriminée par cette étiquette de « commune à problèmes », ou de « commune à part ». Car Molenbeek n’est pas une commune à part. Au contraire, elle est le terreau de la diversité et de la dynamique bruxelloise. Et si, du coup, la solution n’était-elle pas tout autre que politique ? Ne se trouverait-elle pas d’abord dans l’image que nous nous faisons de cette commune ? Pourquoi ne faudrait-il pas alors y faire un tour, l’investir de notre curiosité, pour la réintégrer, et surtout, surtout, changer ce regard trop souvent sceptique, stérile et discriminatoire que nous portons sur elle.

Bosco d’Otreppe

Mars 2012

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s